03 Aug

Style : Preah Ko

Règne : Yasovarman I

Date : IXème siècle

Religion : Hindou

Ouverture : 7h30 à 17h30

Durée de visite : 20 à 30 mins

Lolei

Ce temple a été construit sur une île artificielle au milieu du petit réservoir baray d'Indratataka (3800×800 mètres). Ses inscriptions indiquent la date du 11 juillet 893 et la position des planètes.
Lolei est composé de quatre sanctuaires-tours, les restes de l'ensemble original qui était sans aucun doute plus complexe. Le roi Yasovarman a consacré Lolei à la mémoire de ses ancêtres, en particulier de son père, en 893 après J.-C.

Construite en deux niveaux, l'île sur laquelle se trouve le temple est elle-même située au centre (mais vers le nord le long d'un axe nord-sud) du premier grand Baray de la région, l'Indratataka. Ce grand réservoir, mesurant 3 800 mètres sur 800 mètres, porte le nom de son constructeur, Indravarman (le père de Yasovarman), qui a commencé à construire le réservoir le cinquième jour suivant son couronnement, comme enregistré dans une inscription en sanskrit.

Les inscriptions en khmer qui peuvent encore être admirées sur tous les linteaux de porte présentent un intérêt exceptionnel pour deux raisons. Leur calligraphie est en soi une œuvre d'art, un fait souligné avec emphase par les premiers explorateurs scientifiques des années 1860. Les inscriptions nous fournissent également une foule de détails concernant le moment choisi pour la consécration du temple, ainsi que des informations sur la délicate répartition des tâches effectuées par les plusieurs centaines de serviteurs attachés à chaque tour.

Le nom Lolei est en réalité une corruption phonétique, couramment utilisée dans la province de Siem Reap, de Harihara + alay, le nom de la première capitale angkorienne du IXe siècle centrée autour de l'actuelle Roluos. Même après la construction de l'île et de ses sanctuaires, Yasovarman avait encore l'idée de déplacer sa capitale dans la région de Phnom Bakheng, environ quatorze kilomètres au nord-ouest de Lolei, site de la future ville de Yasodhara.

Il n'est pas impossible que Yasovarman construisait à Lolei tout en déplaçant sa capitale en même temps. Le choix d'établir Lolei au centre de l'Indratataka à cette époque avait une signification symbolique et une importance spécifique, car cela plaçait l'objet dédié (Lolei dédié à Indravarman) au cœur de l'œuvre de celui à qui il était dédié (l'Indratataka construit par Indravarman).

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.