01 Aug

Style : Bayon

Règne : Jayavarman VII

Date : XIIème siècle 

Religion : Bouddhiste

Durée de visite : environ 40 mins

Ouverture : 7h30 à 17h30

Prasat Banteay Kdei

Ce monument datant de la fin du XIIe siècle, début du XIIIe siècle sous le règne de Jayavarman VII, se trouve en face du bain royal Sras Srang. Bien qu'il ne soit pas aussi populaire que Ta Phrom ou Preah Khan (monuments de la même période et du même style), il offre néanmoins un cadre idéal pour se promener. Mais Banteay Kdei est très connu pour la découverte, en 2001, d'un dépôt dans lequel des statues brisées de Bouddha et d'autres artefacts bouddhistes (274 pièces) avaient été enterrées. Elles sont maintenant exposées au musée Preah Norodom Sihanouk Angkor.

Histoire Dans ce complexe monastique bouddhiste mahayana, au moins deux styles différents sont évidents, liés aux styles d'Angkor Vat et de Bayon. Plusieurs tours de sanctuaires ont également été apparemment reliées uniquement après leur construction par un système de galeries et de vestibules exploitant l'utilisation du cloître. Les modifications et les ajouts au design après la construction initiale donnent lieu à un agencement actuel parfois confus et déséquilibré.
L'ensemble est sur un seul niveau et se compose, à l'intérieur de deux enceintes successives, de deux galeries concentriques d'où émergent des tours, précédées à l'est par un cloître. Ce temple est similaire en design et en architecture à Ta Prohm et Preah Khan, bien qu'il soit plus petit et moins complexe.

Il n'y a pas d'informations concernant la dédicace exacte de ce temple, et une inscription du Xe siècle trouvée dans le gopur ouest de la deuxième enceinte aurait été sculptée sur des pierres réutilisées, peut-être issues du temple voisin de Kutisvara.

Prasat Banteay Kdei

L'entrée du gopur oriental dans l'enceinte externe de latérite (comme les autres entrées axiales) est surmontée de visages souriants de Lokesvara similaires à ceux de Ta Prohm, et la porte est flanquée de garudas à chaque coin. La grande terrasse bouddhiste cruciforme immédiatement devant le temple est légèrement surélevée et décorée de balustrades serpentins et de garuda, ainsi que de lions dans le style de Bayon.

Comme à Ta Prohm et Preah Khan, il y a une vaste salle rectangulaire qui servait peut-être d'espace pour la danse rituelle. Les colonnes carrées, comme celles des entrées du Bayon, sont décorées de sculptures en relief bas de danseuses apsaras appariées ou individuelles. Les dvarapala en bas-relief flanquent les entrées, entourés de devata. Le sanctuaire central, qui porte encore quelques traces de sculpture, a probablement été taillé à la hâte pour recevoir un revêtement en métal.

Le gopur de la troisième enceinte est de plan cruciforme, possède des colonnes internes et est recouvert de voûtes. Dans la cour intérieure et les murs des porches se trouvent des images de Bouddha défigurées pendant la période suivant le règne de Jayavarman VII. Les voûtes de ces galeries extérieures, construites en latérite et en grès, se sont effondrées à certains endroits. L'accès à l'arrière de ce complexe mène à l'entrée est du temple de Ta Prohm.

En 2001, une équipe de l'Université de Sophia (Japon) a découvert 274 fragments de sculptures bouddhistes lors d'une excavation de recherche à Banteay Kdei. La plupart des statues excavées sont sculptées dans du grès et elles ont été trouvées avec un petit nombre d'artefacts en métal.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.