2 min lu

Les plantations d'hévéas et leur usine de caoutchouc de Chub, situées dans la province de Kampong Cham, au Cambodge, sont un aspect important de l'économie agricole de la région.

Les plantations d'hévéas, également connues sous le nom de plantations de caoutchouc, sont des vastes étendues de terres où l'hévéa, un arbre à caoutchouc, est cultivé. Ces plantations sont soigneusement aménagées avec des rangées d'arbres alignés régulièrement. Les hévéas sont spécialement cultivés pour leur latex, qui est utilisé dans la production de caoutchouc.

Le processus de récolte du latex commence par l’incision de l'écorce de l'arbre, permettant au latex de s'écouler dans un gobelet ou un récipient. Les travailleurs passent ensuite de l'arbre à l'arbre pour collecter le latex. Cette récolte se fait généralement très tôt le matin, lorsqu'il fait encore frais.
Une fois la récolte terminée, le latex est transporté à l'usine de caoutchouc de Chub. Cette usine est équipée de machines modernes qui traitent le latex pour en faire du caoutchouc utilisable. Le processus comprend le tamisage, la centrifugation et le séchage du latex. Le caoutchouc est ensuite transformé en différentes formes, comme des blocs, des feuilles ou des gants, en fonction des besoins du marché.

L'usine de caoutchouc de Chub emploie de nombreux travailleurs locaux qui travaillent dans les différentes étapes du traitement du caoutchouc. Les visiteurs peuvent parfois observer ce processus de production, découvrir comment le latex est transformé en caoutchouc et en apprendre davantage sur l'industrie du caoutchouc au Cambodge.
Ces plantations d'hévéas et leur usine de caoutchouc jouent un rôle important dans l'économie de la région, offrant des emplois aux travailleurs locaux et contribuant aux exportations de caoutchouc du pays.

Usine de caochouc de Chub

Blocs de cachous après la transformation

L'usine de caoutchouc de Chub à Kampong Cham remonte à l'époque coloniale française au Cambodge.

L'usine de caoutchouc de Chub a été établie dans la province de Kampong Cham, qui est l'une des principales régions de production de caoutchouc au Cambodge. Au début du XXe siècle, les autorités coloniales françaises ont introduit la culture d'hévéas, l'arbre dont on extrait le latex pour fabriquer du caoutchouc, dans différentes régions du pays, dont Kampong Cham.

La culture de l'hévéa était une entreprise lucrative pour les colons français, qui ont rapidement mis en place des plantations d'hévéas dans la région de Kampong Cham. L'usine de caoutchouc de Chub a été construite pour traiter le latex récolté des plantations avoisinantes.
L'usine a été conçue pour transformer le latex brut en caoutchouc utilisable. Le latex était d'abord collecté, généralement tôt le matin, en faisant des incisions sur l'écorce des arbres. Il était ensuite acheminé vers l'usine pour y être transformé.

À l'usine de caoutchouc de Chub, le processus de transformation du latex en caoutchouc comprenait plusieurs étapes. Le latex était d'abord filtré pour éliminer les impuretés, puis il était chauffé et mélangé dans des cuves avec des produits chimiques pour provoquer la coagulation et la formation de solides de caoutchouc.

Une fois la coagulation terminée, le caoutchouc était ensuite pressé pour en éliminer l'excès de liquide. Ensuite, le caoutchouc était séché, généralement dans de grandes étendues de terrain ou dans des entrepôts spécialement conçus. Une fois sec, le caoutchouc était prêt à être emballé et exporté.
Pendant de nombreuses décennies, l'usine de caoutchouc de Chub a joué un rôle important dans l'économie du Cambodge, contribuant à la production et à l'exportation de caoutchouc vers d'autres pays. Cependant, au fil du temps et avec les changements économiques, l'industrie du caoutchouc a connu des hauts et des bas.
Aujourd'hui, bien que l'usine de caoutchouc de Chub existe toujours, il est possible que son activité ait diminué ou qu'elle ait été transformée pour s'adapter aux développements économiques. La région de Kampong Cham reste néanmoins une région importante pour la production de caoutchouc au Cambodge.

L'usine de caoutchouc de Chub et les plantations d'hévéas environnantes sont un témoignage de l'influence coloniale française dans le secteur de l'industrie du caoutchouc au Cambodge. Ils rappellent également l'importance économique de cette industrie pour le pays, tant dans le passé que dans le présent.