Style : Baphuon, Bantreay Srei, Koh Ker

Date : IXème au XIIème siècles 

Règne : 

Religion : Hindou

Durée de visite : 1h30 à 2 heures

Ouveture : 8h00 à 17h00

Temple de Preah Vihear

Plan du temple de Preah Vihear s'étendant du nord au sud

Le temple de Preah Vihear, Prasat Preah Vihea, est un temple du Cambodge érigé durant l'Empire khmer au sommet d'une colline des Monts Dângrêk, à plus de 500 mètres d'altitude. Dédié au dieu hindou Shiva, et aujourd'hui temple bouddhiste, il se compose d'une série de sanctuaires reliés par un système de chaussées et d'escaliers s’étendant sur un axe nord-sud de 800 mètres. 

Prasat Preah Vihear

La visite en mousson

Le temple actuel date de la première moitié du xie siècle, bien que le site ait été occupé par un ermitage dès le ixe siècle.Le site est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO le pour son architecture, adaptée à la fois aux contraintes naturelles du site et aux fonctions religieuses du temple, ainsi que pour la qualité des ornementations de pierre sculptée.
L'UNESCO considère ce temple comme ayant "une valeur universelle exceptionnelle" et lui attribue ainsi le critère suivant : «Preah Vihear est un chef-d’œuvre remarquable de l’architecture khmère. Il est très « pur » dans sa configuration comme dans la finesse de ses décors.» 

Visiter le temple de Preah Vihear

Situé sur la frontière entre le Cambodge et la Thaïlande dans la province cambodgienne de Preah Vihear auquel il donne son nom, il est depuis 1953 la source d'un contentieux frontalier. Ce qui explique la présence discrète, mais visible, de l'armée cambodgienne sur l'ensemble du site.

En khmer, prasat (ប្រាសាទ) signifie "château" et, dans le cas présent, par extension, "temple". Ce terme est toutefois rarement utilisé pour se référer à Preah Vihear. Les Thaïlandais ont appelé Khao Phra Wihan la zone située sur leur pays en référence au même temple qu'ils revendiquent et à partir de laquelle la visite est possible.

Le temple est un ensemble architectural khmer exceptionnel composé de plusieurs gopuras reliés entre eux par des voies et des escaliers sur environ 800 mètres dans un environnement naturel grandiose.

La chaussée bordée de Naga

La chaussée nord bordée de Naga balustrade

Certains prétendent même qu’il s’agit de la construction la plus spectaculaire de tous les temples construits pendant les six siècles que dura l’Empire khmer. 

En tant qu’élément clé de la vie spirituelle, il a été modifié par les rois successifs, ce qui lui permet de faire cohabiter des éléments de plusieurs styles architecturaux. Contrairement aux autres temples khmers, Preah Vihear est construit sur un axe nord-sud qui le démarque des plans conventionnels rectangulaires tournés vers l’est.

Le site consiste essentiellement en une chaussée et des marches à gravir pour accéder au sanctuaire qui trône au sommet d’une falaise de la chaine des Dângrêk au sud du site, à 120 mètres au-dessus de la partie nord, 525 de la plaine cambodgienne et à 625 mètres du niveau de la mer.Ce temple est situé approximativement au milieu d’une trajectoire reliant Vat Phou à Angkor. Il n’est pas, contrairement à tous les autres grands monuments khmers le centre d’une cité agraire (pas de douves, un petit Baray, pas de rizières…) mais un vaste centre de pèlerinage, de retraite… 

Vue depuis le sommet de la chaîne de Dangrêk

Vue panoramique sur la plaine du Cambodge

Peut-être d’échanges commerciaux vu sa situation au centre de l’ex empire khmer incluant à l’époque non seulement le Cambodge actuel, mais aussi le nord-est de la Thaïlande et le sud du Laos. Néanmoins, même si sa structure diffère de celle des temples montagnes que l’on trouve à Angkor, ils ont la même fonction, à savoir une représentation du Mont Meru, la demeure des dieux.