30 Jun

Style : Bayon

Date : XIIème

Règne : Jayavarman VII

Religion : Bouddhiste

Durée de visite : une heure et demi

Ouverture : 7h00 à 17h30

À la fin du XIIe siècle (la divinité principale du Temple a été consacrée en 1191), Preah Khan (ou « Épée Sacrée ») était une grande cité ainsi qu'une université bouddhiste. Aujourd'hui, c'est un temple qui invite les visiteurs à se promener lentement à travers ses allées, à admirer l'architecture, la décoration, la célèbre Salle des Danseurs et, bien sûr, les géants « fromagers ». Il y a plusieurs pignons intéressants, sculptures et structures que les touristes ne devraient pas manquer, tels que le pignon du dieu Vishnu couché sur le serpent Ananta, les Garudas sur le quatrième mur d'enceinte et une structure à deux étages avec des colonnes rondes.

Visiter le temple de Preah Khan

Histoire 

En 1191 après J.-C., dix ans après son accession au trône, Jayavarman VII dédie le temple de Preah Khan à son père Dharanindra, qui est représenté dans le sanctuaire central par Lokesvara, le dieu sauveur du bouddhisme Mahayana qui était très vénéré pendant le règne de Jayavarman VII.

Preah Khan est l'un des rares monuments à avoir conservé son nom original. La stèle fondatrice est entièrement écrite en sanskrit avec le nom du temple exprimé comme Jayacri. Pendant la période intermédiaire, une stupa (voir photographie) a été érigée à la place de Lokesvara dans le sanctuaire central. Cela avait l'avantage de symboliser le bouddhisme dans toutes ses formes.
Le nom Jayacri ou Preah Khan signifie "épée sacrée", qui était en même temps le nom de

Découverte du temple de Preah Khan avec guide local Siem Reap

couronnement de son constructeur royal.
Plus qu'un simple temple, le monument était à son époque une véritable ville avec une population entière divisée selon leurs fonctions. Le temple était également un lieu d'études bouddhiques avec son cortège de maîtres spirituels et de leurs disciples.

Visiter un fameux temple de Preah Khan


Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.