2 min lu

Style : Kulen

Date : début du IXème siècle 

Règne : Jayavarman II

Religion : Hindou

Ouverture : 7h00 à 17h30

Durée de visite : toute la matinée, 80kms de Siem Reap

Le Parc national de Phnom Kulen officiellement connu sous le nom de Preah Cheyvaraman-Norodom Parc national de Phnom Kulen est un parc national situé dans le massif montagneux de Phnom Kulen dans la province de Siem Reap. 

À l’époque angkorienne, le relief s’appelait Mahendraparvata (la montagne du grand Indra) et était l’endroit où Jayavarman II s’est lui-même déclaré chakravartin (roi des rois), un acte considéré comme le début de la fondation de l’empire khmer.Le parc national de Phnom Kulen est situé dans le district de Svay Leu, à environ 48 km de la ville provinciale de Siem Reap. À Phnom Kulen, il est indispensable de visiter :

Kbal Spean

Également appelé « Vallée des mille Lingas », il est situé sur la montagne, le long de la rivière Kbal Spean, affluent de la rivière Siem Reap. Le site contient de nombreuses figures de Yoni et de Linga, ainsi que d’autres figures gravées dans les rochers et les berges du fleuve, qui sont pleinement exposées à la saison sèche. La rivière est peu profonde et de petites cascades se forment sur le site pendant la saison des pluies. Le site est accessible en trekking par une piste de 1,5 km depuis le parking public. 

Preah Ang Thom

Preah Ang Thom est une statue de huit mètres représentant un Bouddha couché qui a atteint le nirvana. La statue est sculptée dans un énorme rocher de grès. Preah Ang Thom est le dieu sacré de Phnom Kulen.

L’accès au temple où repose la statue se fait à l’aide d’un grand escalier entouré de verdure, de rochers et de vendeurs de fruits, herbes médicinales et souvenirs. La statue principale, mais aussi les alentours du temple qui l’abrite sont particulièrement photogéniques.

Cascades

Il y a deux cascades principales à Phnom Kulen situées en contrebas du temple. La première fait environ cinq mètres de haut et environ 25 mètres de large pendant la saison des pluies. La deuxième avoisine les vingt mètres de haut et environ quinze de large. L’accès aux cascades se fait à travers un grand chemin de terre assez abîmé et dont les abords sont envahis par des commerçants proposant un peu tout et n’importe quoi. Bien que considérée comme une montagne sacrée, les activités alentour semblent motivées par des préoccupations bien terrestres.