12 Aug

Style : Banteay Srei

Règne : Jayavarman V

Date : Xème siècle

Religion : Hindou

Ouverture : 7h30 à 17h30

Durée de visite : 1 heure

Distance: 25km de la ville de Siem Reap

Banteay Srei ou Banteay Srey, citadelle des femmes, est un temple du Xe siècle dédié au dieu hindou Shiva. Situé dans la région d'Angkor et près de la colline de Phnom Dei, à 25 km, au nord-est du groupe principal de temples qui appartenaient autrefois aux capitales médiévales de Yasodharapura et Angkor Thom.

Le temple de Banteay Srey est un joyau architectural situé dans la province de Siem Reap, au Cambodge. Connue également sous le nom de "Citadelle des femmes", cette merveille de l'architecture khmère est réputée pour sa finesse et la richesse de ses sculptures.

Le temple de Banteay Srei

Construit au Xe siècle, le temple de Banteay Srey est l'un des plus anciens et des mieux préservés du complexe d'Angkor. Il est dédié à Shiva, l'une des divinités hindoues. Ce qui le rend unique, c'est la taille réduite de ses structures et la délicatesse de ses détails artistiques.

Le temple mesure environ 30 mètres sur 25 mètres, avec des murs richement décorés et des structures en grès rose. Les sculptures sur les murs et les linteaux offrent une qualité artistique exceptionnelle. Chaque centimètre carré du temple est orné de motifs complexes, de gravures élégantes et de représentations de divinités hindoues.

Les sculptures de Banteay Srey représentent des scènes mythologiques, des danses célestes, des divinités hindoues, des apsaras (danseuses célestes) et des animaux fantastiques. Les détails incroyablement précis et la finesse des sculptures témoignent du savoir-faire des artisans khmers de l'époque.

L'ensemble du temple est entouré de douves, ce qui confère une atmosphère paisible et sereine. Le décor extérieur est également orné de gopuras richement décorés, avec des sculptures de divinités protectrices gardant l'entrée du temple.

Bien que de petite taille par rapport à certains autres temples d'Angkor, Banteay Srey est considéré comme l'un des plus beaux exemples de l'art khmer. Sa délicatesse et sa richesse artistique en font un arrêt incontournable pour les amateurs d'histoire et d'architecture lors d'une visite du complexe d'Angkor.

Aujourd'hui, le temple de Banteay Srey est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO et est une destination populaire pour les voyageurs qui souhaitent découvrir la splendeur de l'art et de l'architecture khmère. Sa beauté intemporelle continue de fasciner et d'inspirer les visiteurs venant du monde entier.


André MALRAUX

                                                                       André MALRAUX

"En 1923, André Malraux, écrivain et homme politique français, a vécu une expérience marquante au Cambodge. À l'époque, il s'était rendu dans ce pays en tant que jeune aventurier et passionné d'art pour se procurer des sculptures khmères afin de les vendre en France.

Lors de son séjour au Cambodge, Malraux se retrouve impliqué dans une affaire qui allait changer sa vie. Avec deux complices français, il décide de cambrioler le temple de Banteay Srei à Angkor. Leur intention est de voler des sculptures précieuses pour les revendre.

Cependant, leur plan ne se déroule pas comme prévu. Ils sont arrêtés peu de temps après leur méfait par les autorités coloniales françaises. Malraux est jugé et condamné à une lourde peine de prison. Cette expérience va profondément marquer l'écrivain et inspirer son célèbre roman "La Condition humaine", pour lequel il remportera le Prix Goncourt en 1933.

La condamnation de Malraux sera finalement réduite, et il sera libéré après quelques mois en prison. Malgré cette expérience difficile, son séjour au Cambodge a laissé une empreinte indélébile sur son œuvre littéraire. Il développera par la suite une passion et un intérêt profond pour l'Asie, qui se refléteront dans plusieurs de ses écrits.

L'histoire de Malraux au Cambodge en 1923 représente un chapitre important de la vie de cet écrivain renommé. Elle témoigne de sa volonté d'explorer de nouveaux horizons et de sa faculté à transformer des expériences personnelles en œuvres d'art immortelles."

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.